Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Etape 6-4 > Le Brésil : São Luis

São Luis - Hypnotique

J164

Encombrante dans les transports encombrés. Le soleil révele le charme de São Luis et ses vestiges de colonialisme effrité. Je laisse mes affaires dans une auberge tenue par des tronches de cake et ressors aussitôt dans l´effervescence du pré-carnaval. Masques, cotillons, accessoires en tout genre envahissent les magasins, les gens sont excités, la rue embouteillée, à une semaine des dates officielles, un seul mot est dans toutes les bouches : CARNAVAL ! Au détour d´une rue une école de danse. Me voilà au cours de forro, sympa. Boléro, ennuyant. Salsa...... euuuh. C´est de la salsa ça? Bon y a des petits fours á la fin, je pardonne. Sortie au centre historique, précarnaval en avant ! La foule est dense et danse peu. La biére a plus de succès. Les blocos battent le pavé et les tambours, le charisme et l´énergie débordante d´un musicien vole á moi, porté par les plumes de son costume pailleté des bottes aux sourcils. Je suis hypnotisée par une petite fille sur scène... habitée par la musique, elle semble flotter au dessus du sol. Elle est incroyable. Quand les sourires ne suffisent plus á faire taire mon dos je rentre, laissant sur l´armoire du dortoir mon tapioca viande-fromage dégueu.

 

J165

Dimanche de ressaca. São Luis est une ville fantôme aujourd´hui. Lazy day passé avec un couple d´australiennes. Sieste et bavardages.

 

J166

Aïe mon dos. Equipée d´accessoires loins d´être accessoires -bottes et parapluie-, je vais à l´école de danse à reculons, et me perds, forcément. J´arrive bien en retard, mais le prof n´est pas lá. Il est "doente". La maladie du lundi matin oui! Je dis aurevoir à la minuscule directrice juchée sur ses semelles compensées et vais compenser avec l´efficace duo bouquin-gâteau. Je passe un moment avec des français, puis dit aurevoir aux tronches de cake pour aller chez Erly, ma nouvelle hôte. La résidence qui sent le neuf est plantée au milieu de terrains vagues, des ânes se proménent sur les trottoirs. Nous allons boire un verre au Bar de Léo où des piles de vinyles côtoient des centaines d´objets du passé : caipirinha et caipiroska atterrissent sur la vieille Singer à pédale qui nous sert de table. MPB (musique populaire brésilienne) accompagne nos conversations, Que Bom!

 

J167

Il y a des journées galères. On croit que le supermarché est tout proche, on se tape des kms á pied sous un soleil caniculaire ou une pluie diluvienne, ou les deux l´un aprés l´autre. On ressort galérer dans les transports, les embouteillages, juste assez pour se rendre compte qu´on aura jamais le temps de rentrer avant la nuit, et donc il faut renoncer á la sortie. Généralement ce jour on a mal au bide, au dos, ou a la tête, ou les trois car on est une fille et qu´on en paye le prix. C´était un jour comme ça.

 

J168

Je traverse des zones dégueulasses en bus, des cabanes au bord de l´effondrement face á des bunker électrifiés. Inégalités profondes. Erly va travailler, je rentre profiter du soleil entre deux nuages : exercices á la piscine pour pas ramollir, affligée devant le contenu d´un magasine "pour maigrir" qui explique que mâcher du chewing gum brûle des calories. Au secours!

 

J169  

Fermer le sac. Dire aurevoir. Prendre le taxi. Monter dans le bus. Attendre au bord de la route que la clim soit réparée. Re-monter dans le bus. Converser avec un moço qui ne comprend pas que je veux être seule.

Musique dans les oreilles, le paysage défile en rythme, palmiers, bourgs isolés aux trottoirs envahis de linge á sécher... Pauvres culottes livrées aux pots d´échappements. Des enfants jouent au foot sous la pluie, des ânes immobiles semblent méditer sur leur sort... A Teresina nous changeons de bus, j´y laisse mon masque de carnaval. :( Et me fait encore lourder par le gentil pot de colle. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
D
<br /> Salut Adé!!!<br /> <br /> Waw quelle aventure!!! Merci pour ce blog qui nous permet de te suivre tout au long de ton voyage à l'autre bout du monde.<br /> <br /> Je t'écris pour te donner quelques nouvelles de Bordeaux. Avec Floriane (alias miss Viva Espana) et Hubert (alias Will Smith version salsero), nous nous sommes inscrits chez Rythmes&Cie à la<br /> Victoire pour suivre un cours de Dancehall. Le prof, Rodrigue, est génial. Il nous propose un cours très enrichissant, détaillé, technique, et qui plus est, dans une très bonne ambiance. A part ça,<br /> je fais un peu de salsa cubaine chez Freesalsa avec Cazi, et j'ai suivi quelques cours de HipHop avec Marco. Amandine, quant à elle, s'est inscrite dans un cours de Zumba à Pessac. Bruno et Déo se<br /> sont inscrits en Raggajam chez StudioAttitude (j'y ai fait 2 semaines complètes d'essais en septembre dernier, mais je n'ai pas du tout apprécié l'ambiance et la façon d'enseigner, je trouve que<br /> les profs y sont excessivement prétentieuses, elles passent plus de temps à se recoiffer et à changer de tenues qu'à danser, et ne transmettent que du vent à travers leurs cours, aucune base, aucun<br /> nom de pas, aucune histoire, aucune passion... bref je n'ai pas du tout accroché chez StudioAttitude).<br /> <br /> En tout cas, je tenais à te remercier car ton cours a été un véritable déclic pour moi, c'était mon tout premier cours de danse, et tu as réussi à nous transmettre un plaisir, un état d'esprit, une<br /> envie, une passion, la DANSE, et à nous inculquer des bases qui nous servent et nous serviront encore tout au long de notre vie de danseurs (les mouvements fluides ou saccadés de buste et de<br /> bassin, et les ondulations nous sont vraiment très utiles en Dancehall). Merci pour tout!<br /> <br /> Profites bien de cette superbe aventure enrichissante à l'autre bout du monde, continues de nous faire partager ton voyage par l'intermédiaire de ce blog, et surtout prends bien soin de toi!!!<br /> <br /> Bises de Bordeaux!!<br /> <br /> Diégo.<br /> <br /> <br />
Répondre
Diego, merci beaucoup pour ce message qui m'a fait très plaisir. Je suis heureuse de vous avoir transmis un morceau de ma passion, et encore plus de voir que vous continuez a danser!!! Plein d'énergie du Brésil où c'est moi l'élève... <br /> A bientôt, Adé.