Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Etape 1-3 > Le Mexique, San Cristobal de las Casas

SCDC - Ca pique !

 

J12

Arrivée à San Cristobal sous un vrai déluge, j'échoue à Qhia, auberge où le thé réchaufffe. Petite balade entre les gouttes dans cette ville-village du Chiapas fort agréable. Ciné avec d'autres voyageurs : Zapatistas, et mes idées préconcues s'effacent, et les autres bouillonnent.

Festival de Rock Indigena sur le zocalo, sous la pluie on supporte car la musique est bonne.

 

J13

Il pleut toujours, beaucoup de routes sont barrées, il y a des éboulements et la plupart des excursions sont innaccessibles. Un village entier s'est retrouvé sous les décombres dans la région de Oaxaca que je viens de quitter. Ici pas trop de risques vu que nous sommes en hauteur les inondations nous lèchent à peine les pieds, mais on se sent un peu coincé. Je suis contrainte de me déguiser en aventurière : bottes de pluie - ss vêts thermiques - polaire - blouson ... So glamour !

Petit déj traditionnel de Monterrey offert par Johana qui fête son anniv. A part manger, lire, faire des bébés (mais ca hein...) aller au ciné, pas grand-chose à faire. Nous allons donc au ciné voir un autre film sur le zapatisme, plus guilleret que le documentaire, une histoire d'amour > Corazon del tiempo.

Soirée bières, nachos, crèpes et feu de cheminée. La famille Qhia (France, Mexique, Uruguay, Espagne, Suisse, Israel) me plaît bien.

 

J14

Tentative d'aller au Canon del Sumidero malgré les fortes pluies. L'embarcadère est sous l'eau et les déchets emportés par le courant font barrage dans une gorge. Impossible donc. Musée Na Bolom sur les indiens de la forêt lacandone, les "vrais hommes", ceux qui disent encore merci au gibier qu'ils tuent...

Le chien qui m'accompagnait depuis ce matin a disparu. Le prof de l'école de danse n'est pas dispo pour moi, à défaut d'un cours je vais voir un spectacle sur une bataille de souverains mayas. Costumes, histoires, mise en scène plus que bonne, mais la danse laisse a désirer et je trouve les acteurs un peu prétentieux... C'est pas parce que c'est du chorégraphe de Danse avec les Loups que je vais dire comme les autres "C'était Fannnnnnnntastique! huhu" Un peu décue.

Salsa au bar Revolucion, je ne décolle pas de la piste. La famille Qhia est a la bière, je suis au thé, ca caille trop. After au Pura Vida avec un super dj, bien qu'il fasse la tête. Un bonhomme me détruit la cheville avec ses chaussures de sécurité. Ca calme, je rentre dormir. Aïe.

 

J15

Toujours la pluie. Toujours pas de balades possibles. Susanna et moi allons faire un tour au musée de la médecine maya, la vidéo sur l'accouchement est super : tout un rituel bien sur, la maman est agenouillée devant son mari qui lui enserre la taille de ses bras. Elle est litt'erallement pendue a son coup, tandis que la "partera" receptionne l'enfant par le dos. Purifications à base d'encens et de poule ou de coq selon le sexe du bébé. Petite pensée pour mes copines...

Quelques emplettes au marché pour compartir la comida a l'hostal, tout le monde se régale, orgueil et plaisir pour moi.

Sieste dans le grand salon, goûter (il pleut toujours c'est pour ca!)... et re-ciné. Zapatismo, cronicas de una rebellion. Le meilleur selon moi, et encore un grand débat, le cerveau qui chauffe.

 

J16

Promenade dans le village de San Juan Chamula, où l'église à première vue catholique abrite surtout des rituels mayas. L'entrée dans le lieu m'impressionne et me fait du bien : du foin par terre, pas de bancs, des bougies partout dans une odeur de fleurs et de fumée... des personnes agenouillées devant des statues fruits du syncrétisme religieux : tous des San quelquechose représentant une divinité maya au nom compliqué. Je sors vite, un peu génée quand même. Ici les habitants portent les vêtements traditionnels : des drôles de tuniques poilues agrémentées de châles aux couleurs vives. Les enfants de moins de 4 ans sur le dos de la maman ou de la grande-soeur... Et des petits gracons qui vendent de tout et de rien. Mais où sont les papas? Dans la milpa.

Visite également de Zinacantan, où comme a San Juan je me sens plus qu'étrangère, et en même temps bien, là, au milieu des montagnes... Je ne comprends rien au tzotsil à part "merci", mais sur plus de 70 langues mayas, j'ai du boulot.

Retour a l'hostal pour... manger. Puis... aller au "ciné" (10 chaises sous une tente avec un rétro proj et des couvertures) pour voir Delicatessen histoire de changer du zapatisme... et parce que je commence à voir de vilaines choses en rêve. Petit tour au bar Revolucion en suivant, mais ma cheville abimée me fait vraiment mal, je ne tarde pas à rentrer.

 

J17

Ohhhhhhhhhhhh Soleil !!!!!!!!!!!!!!!!!! Ni une ni deux je mets mon maillot et fais le plein de vitamine E sur la terrasse. Toujours pas d'excursion possible malgré ce beau soleil : les eaux sont toujours très hautes. Musique et préparation du sac, demain je décolle, mais je mets une croix sur la carte : San Cristobal est un lieu pour lequel jái le béguin, je reviendrai. Peut-être même pour y bosser !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
M
<br /> alors muchos besitos<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> San Cristobal. Tu sembles en faire une ville-village. Est-ce la ville de San Cristobal de las casas ? J'apprends par mes lectures que cette dernière est perchée à 2000 m et aurait 92000 habitants.<br /> Comment on dit bisous en Maya ?<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Hola Mamie, effectivement l'idee de village n'est qu'une impression donnee par le petitesse des choses : les rues, les commerces, les etalages du marche... Meme les gens sont petits ! Et oui nous<br /> parlons bien de San Cristobal de las Casas perchee a 2000 m ! Besito<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Coucou à tous !!<br /> Juste un gros merci pour vos commentaires, c'est du plaisir à chaque fois. Enormes bisous, en espérant que dans l'autre vie ça va!! Allez je vous laisse, je vais manger des tacos -encore-.<br /> <br /> <br />
Répondre